Comment savoir si un steak est mauvais ou avarié

Comment savoir si un steak est mauvais ou avarié

Votre grill est installé et les invités sont en route. Vous sortez vos steaks du réfrigérateur, mais vous remarquez qu’ils ne sont pas aussi bons que lorsque vous les avez achetés.

Est-ce juste de la paranoïa, ou ont-ils vraiment mal tourné ? Vous êtes sur le point de donner à votre belle-mère une intoxication alimentaire ?

Dans ce guide, nous vous expliquons les cinq principaux signes révélateurs d’un mauvais état de santé de votre steak. Vous pouvez ainsi griller en toute confiance et protéger votre belle-mère (c’est ce que vous vouliez, n’est-ce pas ?).

Comment savoir si votre steak a mal tourné

Si vous avez conservé votre steak au réfrigérateur pendant quelques jours, il est important de vérifier qu’il n’a pas été abîmé avant de le cuire.

Même la viande conservée au congélateur peut se gâter avec le temps. Il est donc essentiel de savoir comment reconnaître si votre steak est mauvais pour éviter de mécontenter les invités et d’avoir l’estomac mal en point.

Des surfaces gluantes à la viande malodorante, les caractéristiques gênantes suivantes sont un must pour tout maître grilleur.

1. Il est périmé

Cela peut sembler évident, mais la vérité est que beaucoup de gens ne savent toujours pas faire la différence entre la date limite de consommation et la date limite de vente, surtout s’ils ont conservé leur steak au congélateur pendant un certain temps après l’achat.

La date limite de consommation vous permet de savoir combien de temps vous avez pour cuire ou congeler le steak avant qu’il ne se transforme. Ainsi, si la date limite de consommation est le 22 mars, vous devrez soit le jeter sur le gril, soit le mettre au congélateur avant cette date pour éviter qu’il ne se détériore. D’autre part, la date limite de vente indique au boucher ou au magasin combien de temps il peut conserver le steak en rayon et le mettre en vente. Le client dispose ainsi d’un délai raisonnable pour faire cuire ou congeler son steak après l’avoir ramené à la maison, avant qu’il ne commence à se gâter.

Il est important de noter que si vous choisissez de congeler votre steak, vous devez essayer de le faire un jour ou deux avant la date limite de consommation. En effet, vous devez lui laisser suffisamment de temps pour se congeler et se décongeler complètement sans franchir la fenêtre de la date limite de consommation.

Par exemple, si votre steak a une date limite de consommation du 22 mars, il est conseillé de le mettre au congélateur avant le 20 mars. De cette façon, une fois que vous l’aurez sorti pour le décongeler, vous aurez 48 heures pour le décongeler avant qu’il ne commence à se retourner.

Si l’emballage du magasin ou votre boucher ne vous donne pas de date limite de consommation, en règle générale, vous devriez pouvoir conserver votre steak au réfrigérateur pendant 3 à 5 jours avant de l’utiliser. Si vous décidez de le congeler, veillez à inscrire la date d’achat et la date de congélation sur le sac.

Selon la FDA, un steak peut être congelé pendant 6 à 12 mois avant que sa qualité ne commence à se détériorer.

2. Il est visqueux

La bave est plutôt sinistre dans n’importe quelle situation, mais c’est particulièrement mauvais signe si elle se trouve sur votre steak.

Si votre steak est mauvais, il aura souvent l’air et la sensation d’être gluant et glissant au toucher. La surface de la viande aura un aspect brillant et la bave peut avoir une teinte jaunâtre lorsqu’elle prend la lumière.

Ce film visqueux est causé par une accumulation de bactéries (eww), et est un signe certain que votre steak est devenu rance et qu’il est destiné à la poubelle et non à votre gril. Si vous laissiez un steak gluant à l’extérieur, des moisissures commenceraient à se former à la surface en quelques jours.

N’oubliez pas que si la viande commence à peine à tourner, il se peut que du mucus ne se forme pas sur tout votre steak en même temps. C’est pourquoi vous devez toujours vous assurer que votre steak ne présente pas d’endroits glissants avant la cuisson.

3. Il est décoloré

La viande décolorée peut être rebutante, mais cela ne signifie pas toujours que votre steak a passé le cap.

La couleur de la viande est le résultat de deux protéines différentes : l’hémoglobine et la myoglobine. La myoglobine est présente dans le muscle et donne à la viande fraîche sa couleur rouge, tandis que l’hémoglobine se trouve dans le sang.

Une fois qu’un animal est abattu et que la viande est exposée à l’air, des réactions chimiques se produisent entre ces protéines et l’oxygène. Au cours de ce processus, la couleur de votre steak passera par trois étapes, jusqu’à ce qu’un état d’équilibre chimique soit atteint.

La première étape se produit immédiatement après que votre steak ait été tranché. Cette étape a une couleur rouge violacée, et est le résultat de la réaction de la myoglobine avec l’oxygène. Le deuxième stade est d’une teinte rouge cerise. Elle commence à se manifester après environ 30 minutes d’exposition à l’air. La troisième et dernière étape sera atteinte environ trois jours plus tard. À ce stade, la myoglobine s’est complètement oxydée et est devenue de la « metmyoglobine ». Cela donne à la viande une apparence brune, et moins attrayante qu’un steak de couleur rouge vif. Toutefois, il n’y a absolument rien à redire sur la qualité ou la sécurité de la viande à ce stade.

Il s’agit d’une chronologie générale, mais le processus peut être plus ou moins rapide selon un certain nombre de facteurs, tels que l’âge de l’animal, l’espèce, l’alimentation et l’exercice des muscles. L’exposition à la lumière ou la congélation peut également accélérer le processus d’assombrissement.

Ainsi, les changements de couleur ne suffisent pas à indiquer un steak avarié. Il s’agit d’un processus normal et naturel causé par l’exposition à l’oxygène.

Toutefois, si votre steak a considérablement noirci et présente également l’un des autres signes décrits dans ce guide, il est probablement temps de le jeter.

4. Il est sec

La sécheresse est un autre indicateur que votre steak a passé la fleur de l’âge. Votre steak est-il sec au toucher ou a-t-il l’air un peu ratatiné et déshydraté ?

Si votre steak est sec et sans jus, cela ne signifie pas nécessairement que vous aurez des maux d’estomac si vous le mangez. Cependant, à moins qu’il n’y ait une bonne quantité de graisse ou de marbrures dans la viande, cela aura certainement un impact négatif sur la texture et la saveur générale de votre steak une fois cuit.

Si vous conservez vos steaks au congélateur, un bon moyen d’éviter qu’ils ne se dessèchent est de les emballer d’abord dans un sac scellé sous vide. Cela permettra de conserver les jus contenus pour l’humidité naturelle et d’éliminer l’exposition à l’air et à toute bactérie qui pourrait être présente.

Si vous ne congelez pas votre steak mais que vous le conservez au réfrigérateur pendant quelques jours, vous devez le conserver bien enveloppé dans un film plastique ou dans un récipient hermétique pour préserver l’humidité.

5. Il sent mauvais

Pour la plupart des gens normaux, l’odeur de la viande crue fraîche n’est pas vraiment attirante – mais elle ne doit pas être désagréable.

La viande rouge fraîche a une légère odeur de sang ou de métal. Cette odeur n’est pas envahissante et vous devrez généralement placer votre nez très près pour la sentir.

En revanche, si votre steak a mal tourné, il aura une odeur définitive qui sent le renfermé, ou un peu comme les œufs ou l’ammoniaque. Cette odeur sera suffisamment désagréable pour vous faire reculer et peut vous rendre un peu malade !

Cela dit, certains steaks vieillis à sec auront naturellement une odeur de fromage due à l’acide lactique qui est libéré pendant le processus de vieillissement.

Par conséquent, si vous avez un steak vieilli à sec, l’odeur n’est pas le moyen le plus efficace de savoir s’il est gâté. Vérifiez plutôt les autres signes que nous avons énumérés pour déterminer si vous pouvez le consommer sans danger.

Emballer le steak

Maintenant que vous savez à quoi vous attendre, vous devriez être sûr de pouvoir distinguer un steak sans danger d’un steak avarié.

Si votre steak a dépassé sa date limite de consommation, est gluant, sec ou dégage une odeur désagréable, la triste vérité est qu’il est destiné à la poubelle et non à votre gril.

Un steak décoloré peut paraître peu appétissant, mais ce n’est pas nécessairement un problème en soi. Si la viande est très foncée et qu’elle présente d’autres signes de détérioration, elle n’est probablement plus à son meilleur.

Pour conserver votre steak frais le plus longtemps possible, veillez à le stocker correctement. Si vous décidez de le congeler, emballez-le dans un emballage sous vide et mettez-le au congélateur quelques jours avant la date limite de consommation. N’oubliez pas d’inscrire la date sur l’emballage pour référence ultérieure.

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous eu le malheur de découvrir un steak avarié ? N’oubliez pas de nous le faire savoir dans les commentaires ci-dessous – nous serions ravis d’avoir de vos nouvelles !

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *